L'espace des Confiseries

Péchés Gourmands, c'est un univers nostalgique où vous retrouverez les confiseries de votre enfance. Nougats et Calissons de Provence, Berlingots, Caramels, Pâtes de fruits ou encore Pâte d'amande et Fruits confits.


  • Nougats de Provence

    L’origine de cette confiserie remonte aux temps antiques, et se situe de l’autre côté de la Méditerranée, en Orient, où les femmes la confectionnaient avec des amandes, du miel et des épices. C’est apparemment vers 1650 que la recette actuelle du nougat blanc, avec l’adjonction de blanc d’œuf...

    Lire la suite

    L’origine de cette confiserie remonte aux temps antiques, et se situe de l’autre côté de la Méditerranée, en Orient, où les femmes la confectionnaient avec des amandes, du miel et des épices. C’est apparemment vers 1650 que la recette actuelle du nougat blanc, avec l’adjonction de blanc d’œuf pour aérer et blanchir la pâte, aurait été mise au point par un créateur resté inconnu. Le nougat est entré dans l’histoire cinquante ans plus tard, lorsque le premier consul de Montélimar, Claude Souchon, en offrit deux quintaux aux Ducs de Bourgogne et du Berry, de passage dans la ville. Il est encore aujourd’hui fabriqué de façon artisanale par notre nougatier, qui utilise des matières aussi nobles que des amandes de Provence et du miel de lavande.

    Fermer
  • Calissons de Provence

    Le calisson serait apparu au milieu du XVème siècle. En effet c’est en 1454, au cours du second mariage de René d'Anjou avec Jeanne de Laval, que ces douceurs auraient été servies par le patron des "Confiseries du Roi". Ces dernières auraient ainsi rendu le sourire à la future Reine,...

    Lire la suite
    Nougats de Provence

    Le calisson serait apparu au milieu du XVème siècle. En effet c’est en 1454, au cours du second mariage de René d'Anjou avec Jeanne de Laval, que ces douceurs auraient été servies par le patron des "Confiseries du Roi". Ces dernières auraient ainsi rendu le sourire à la future Reine, réputée peu gracieuse, et un de ses proches aurait alors dit: ce sont "di cali souns", traduction de « ce sont des câlins ». Le calisson est une confiserie fine dont la pâte, issue d'un broyage fin d'amandes et de melons confits d’Apt, est posée sur une feuille d'hostie à la farine de riz, puis recouverte de glace royale et découpée en forme de losange. Certains artisans l’enrobent même d’un pied de chocolat noir.

    Fermer
  • Pâtes de fruits

    L'occident découvre l'ancêtre de la pâte de fruits au retour des croisés, sous forme de "confitures sèches". Faites avec la pulpe des fruits et du sucre, elles étaient à l'origine une façon de conserver les fruits. Mais, dès le Moyen Age, elles furent considérées comme des douceurs de c...

    Lire la suite

    L'occident découvre l'ancêtre de la pâte de fruits au retour des croisés, sous forme de "confitures sèches". Faites avec la pulpe des fruits et du sucre, elles étaient à l'origine une façon de conserver les fruits. Mais, dès le Moyen Age, elles furent considérées comme des douceurs de choix. Pour faire de bonnes pâtes de fruits, il faut choisir des fruits à point et à maturité, plutôt acides et riches en pectine. Au sucre ordinaire, on ajoute du sirop de glucose, qui permet aux pâtes de fruits de ne pas se dessécher. La pâte encore chaude est ensuite coulée dans un plateau, c'est là qu'elle refroidit et se solidifie. Il suffit de la démouler puis de découper des carrés à l’aide d’une guitare et de les rouler dans du sucre.

    Fermer
  • Caramels

    La caramélisation est une technique consistant à oxyder les sucres contenus dans un aliment, de sorte qu'il acquière une couleur brune et un goût de noix, sans qu'il soit brûlé ou carbonisé. C'est le processus par lequel on fabrique le caramel, du latin « cannamella » signifiant « canne à sucr...

    Lire la suite

    La caramélisation est une technique consistant à oxyder les sucres contenus dans un aliment, de sorte qu'il acquière une couleur brune et un goût de noix, sans qu'il soit brûlé ou carbonisé. C'est le processus par lequel on fabrique le caramel, du latin « cannamella » signifiant « canne à sucre ». Ce sont les Arabes qui l’auraient inventé aux environs de l'an 1000, en perfectionnant les procédés de décantation du sirop de canne à sucre. Depuis, la fabrication du caramel s'est considérablement développée, mais elle évoque toujours la tradition ainsi que le goût du terroir. Le caramel est aujourd’hui un « classique » de la confiserie et les connaisseurs savent qu'un caramel tendre doit d'abord se faire réchauffer dans la bouche avant d'être dégusté.

    Fermer
  • Pâtes d'amande

    Des barquettes de fruits en pâte d'amandes qui raviront aussi bien les yeux des enfants que les papilles des plus grands. Au menu, nous vous proposons des fraises, bananes, pommes golden, clémentines... Une légende raconte que le massepain ou « marzipan » aurait été inventé en 1407 à Lübeck, d...

    Lire la suite

    Des barquettes de fruits en pâte d'amandes qui raviront aussi bien les yeux des enfants que les papilles des plus grands. Au menu, nous vous proposons des fraises, bananes, pommes golden, clémentines... Une légende raconte que le massepain ou « marzipan » aurait été inventé en 1407 à Lübeck, dans le nord de l’Allemagne, pendant une grande famine. Pour survivre, les villageois auraient mélangé des amandes, des œufs et du sucre et auraient donné naissance à cette gourmandise. Plus vraisemblablement, cet ancêtre de la pâte d’amandes aurait été confectionné par les Vénitiens. En 1806, un certain Georg Niederegger reprend la pâtisserie installée sur la place du marché de Lübeck, invente la méthode à chaud et relance la fabrication du massepain. Les amandes sont pilées et mélangées avec du sucre, puis la pâte est chauffée à plus de cent degrés. Reste à ajouter quelques gouttes d’eau de rose ou de fleur d’oranger pour la parfumer.

    Fermer
  • Fruits Confits d'Apt

    L’origine des fruits confits remonterait à près de 4000 ans, puisque des documents attestent qu'ils étaient consommés en Égypte. La conservation par confisage est apparue en Provence dès le Moyen Age, où les fruits étaient alors confits dans du miel, jusqu’à ce que l’on utilise le sucre introd...

    Lire la suite

    L’origine des fruits confits remonterait à près de 4000 ans, puisque des documents attestent qu'ils étaient consommés en Égypte. La conservation par confisage est apparue en Provence dès le Moyen Age, où les fruits étaient alors confits dans du miel, jusqu’à ce que l’on utilise le sucre introduit pendant les Croisades. La ville d’Apt, appelée aussi « le chaudron de confiture », en est devenue la capitale vers la fin du XIVème siècle. Le procédé traditionnel consiste à cueillir des fruits peu avant leur maturité afin qu’ils conservent leur saveur, à les blanchir pour les attendrir, et à les faire macérer dans des sirops qui, chauffés à des températures précises afin d'éviter qu'ils se caramélisent, imprègnent de sucre la chair des fruits sans les abîmer.

    Fermer
  • Berlingots de Carpentras

    Une légende voudrait qu’un dénommé Sylvestre, pâtissier du Pape Clément V résidant à Carpentras, créât le berlingot pour fêter la dissolution de l'Ordre des Templiers. Après avoir confectionné un flan caramélisé, il se trouva avec une quantité de sirop inutilisée et eut l'idée de le recuire en...

    Lire la suite

    Une légende voudrait qu’un dénommé Sylvestre, pâtissier du Pape Clément V résidant à Carpentras, créât le berlingot pour fêter la dissolution de l'Ordre des Templiers. Après avoir confectionné un flan caramélisé, il se trouva avec une quantité de sirop inutilisée et eut l'idée de le recuire en ajoutant du citron et de la menthe. Il l'étira ensuite en bâtonnets, et l'offrit au Pape avec ces mots : " Honneur à Bertrand de Got, à découper avec des ciseaux d'or ! ". Nos berlingots sont toujours fabriqués artisanalement à Carpentras, avec la même recette et les mêmes machines qu’au début du siècle dernier, selon la méthode du sucre tiré. Ils se déclinent en plusieurs parfums, mais les plus répandus sont « Menthe », « Anis » ou encore « Melon ».

    Fermer
  • Marrons Glacés

    Marrons glacés de Collobrières. Le plus célèbre des marrons du Var glacé par l'un des plus grands confiseurs de la région. Venez les découvrir dès maintenant dans tous nos magasins.

  • Bonbons

  • Guimauves

    Retrouvez le bonbon de votre enfance, roi des fêtes foraines. Des guimauves pleines de tendresse, aux saveurs subtiles.

  • Sucettes

    Découvrez nos sucettes chiques et tortillons... Tout le travail du sucre cuit. Ce n'est pas que pour les enfants!!!